Liste des Animaux nuisibles dans Le Lot                  InformationsFaune

Source de l' Article (Texte) : Lot Nature   (jeudi 6 août 2009, par Jean Pierre Jacob)

Dans l’Arrêté préfectoral n°AS09011 du 7 Juillet 2009

La liste des animaux classés nuisibles dans le Lot
Lot Nature se doit de réagir devant des destructions d’animaux souvent peu ou mal justifiées.
 
LISTE DES ANIMAUX CLASSES « NUISIBLES » DANS LE DEPARTEMENT DU LOT DU 1ER JUILLET 2009 AU 30 JUIN 2010

Cette liste a été établie à partir de celle de l’article 1 de l’arrêté du 7 Juillet 2009.

Elle permet de prendre connaissance , espèce par espèce, des lieux où l’espèce est classée nuisible et des motifs invoqués par l’administration préfectorale pour justifier le classement dans la liste des espèces nuisibles lotoises ( dans les paragraphes encadrés).                                                                                                                                                                                        Suivent des remarques de Lot Nature vis-à-vis de ce classement « nuisible » .

Mammifères

Renard : Vulpes vulpes 1101 Renards détruits

Lieux : Ensemble du département

Motifs : Dégâts aux élevages (dégâts importants au printemps). Protection de la faune sauvage. Propagation de la gale.

Lot Nature : L’espèce fait l’objet de destructions régulières, bien plus fréquentes que les données fournies par les piégeurs. Espèce commune et bien représentée sur l’ensemble du département. Depuis 3 ans les dégâts n’ont jamais été justifiés en CDCFS.
 

Sanglier : Sus scrofa 55 Sangliers détruits

Lieux : Communes des unités de gestion activées et certaines communes en unités de gestion non activées. La liste de ces communes est fixée par un arrêté préfectoral spécifique.

Motifs : Dégâts aux cultures agricoles.

Lot Nature Populations abondantes et gérées pour maintenir les effectifs.

Provoque régulièrement des dégâts aux cultures des agriculteurs et des particuliers.                                                                                                            Devant les problèmes graves posés aux agriculteurs lotois, l’administration et les chasseurs doivent organiser la gestion des sangliers, espèce en expansion incontrôlée jusqu’ici et de plus en plus génératrice de collisions routières : voir les instructions données récemment aux préfets et les fiches techniques qui les accompagnent

 

Belette : Mustela nivalis 72 Belettes détruites

Lieux : Maisons d’habitation et leurs dépendances, bâtiments agricoles, élevages d’espèces domestiques et sauvages, garennes artificielles et parcs de pré-lâcher. Zone de 150m à la périphérie de ces sites et installations. Garennes naturelles sous plan de gestion cynégétique et cartographiées : la liste sera établie par la Direction Départementale de l’Equipement et de l’Agriculture.

Motifs : Dégâts aux élevages. Protection de la faune sauvage.

Lot Nature Espèce discrète. Espèce rare et ponctuellement présente sur le département (rares données de mortalité routière). Quant aux données « Piégeage et autres destructions », on ne peut que constater une forte chute des effectifs piégés au fil de ces dernières années… On attend toujours de voir en CDCFS la carte des garennes naturelles sous plan de gestion cynégétique et cartographiées. Existe t’elle ?
 

Martre : Martes martes 266 Martres détruites

Lieux : élevages d’espèces domestiques et sauvages, garennes artificielles et parcs de pré-lâcher . Zone de 150m à la périphérie de ces sites et installations. Garennes naturelles sous plan de gestion cynégétique et cartographiées ; la liste sera établie par la Direction Départementale de l’Equipement et de l’Agriculture.

Motifs : Dégâts aux élevages. Protection de la faune sauvage (nichées en particulier)

Lot nature :Espèce sans doute plus courante qu’on ne le pense, plus commune ponctuellement sur la moitié Nord du département. Profite de la recolonisation forestière du département, mais cette espèce n’est plus forcément inféodée au milieu forestier (mortalités routières relevées à distance des milieux boisés et aux portes des agglomérations). Souvent confondue avec la Fouine. On attend toujours de voir en CDCFS la carte des garennes naturelles sous plan de gestion cynégétique et cartographiées. Existe t’elle ?
 

Putois : Putorius putorius 200 Putois détruits

Lieux : élevages d’espèces domestiques et sauvages, garennes artificielles et parcs de pré-lâcher . Zone de 150m à la périphérie de ces sites et installations. Garennes naturelles sous plan de gestion cynégétique et cartographiées ; la liste sera établie par la Direction Départementale de l’Equipement et de l’Agriculture.

Motifs : Dégâts aux élevages. Protection de la faune sauvage (nichées en particulier)

Lot Nature : Comme la Martre, sans doute plus courant qu’on ne le pense. Présent ponctuellement sur le département. N’est pas forcément cantonné aux zones humides.

On attend toujours de voir en CDCFS la carte des garennes naturelles sous plan de gestion cynégétique et cartographiées. Existe t’elle ?

 

Ragondin : Myocastor coypus 2895 Ragondins détruits

Lieux : ensemble du département.

Motifs : Dégâts aux berges des rivières et plans d’eau et dégâts aux digues des plans d’eau mettant en jeu quelquefois la stabilité de ces ouvrages. Protection des activités piscicoles.

 

Lot Nature : Pas de remarques particulières : c’est une espèce exogéne prolifique et envahissante. Campagnes de piégeage sur le Lot et la Dordogne.
 

Rat musqué : Ondatra zibethica 370 Rats musqués détruits

Lieux : ensemble du département.

Motifs : Dégâts aux berges des rivières et plans d’eau et dégâts aux digues des plans d’eau mettant en jeu quelquefois la stabilité de ces ouvrages. Protection des activités piscicoles.

Lot Nature : Pas de remarques particulières : c’est une espèce exogène envahissante. Campagnes de piégeage sur le Lot et la Dordogne.  
 

Vison d’Amérique : Mustela vison 0 Vison d’Amérique détruit

Lieux :ensemble du département.

Motifs : Protection de la faune sauvage. Concurrence de cette espèce exogéne vis à vis de l’espèce locale (Vison d’Europe). Protection des oiseaux aquatiques.

Lot Nature :Pas de remarques particulières.

Rappel historique : dans le Lot, deux anciens élevages dans le Nord du département , avec de possibles évasions ?                                                                                            Espèce présente dans les départements limitrophes du Tarn, de l’Aveyron et de la Haute-Garonne.                                                                                                                         Trop grand risque de confusion avec le Vison d’Europe, espèce protégée. Les piégeurs en sont conscients.                                                                                                             Pour mémoire, le Vison d’Europe n’est pas connu du Lot ; 2 individus ont été capturés en 1994 sur une rivière du Lot-et-Garonne, limitrophe du Lot.

 
 

Raton laveur : Procyon lotor

Lieux :ensemble du département.

Motifs : Protection de la faune sauvage. Concurrence de cette espèce exogéne (couple échappé de chez un particulier) vis à vis des espèces locales

Lot Nature Pas de remarques particulières. Présence anecdotique.  

Oiseaux

Corneille noire : Corvus corone corone 1005 Corneilles détruites

Lieux :ensemble du département.

Motifs : Dégâts aux élevages. Protection de la faune sauvage (couvées) Dégâts aux semis, cultures et vergers.

Lot Nature : Effectifs détruits élevés.Depuis 3 ans les dégâts n’ont jamais été justifiés en CDCFS.
 
Pie bavarde : Pica pica 3441 Pies détruites
Lieux :ensemble du département.

Motifs : Dégâts aux semis, cultures et vergers. Protection de la faune sauvage (couvées)

Lot Nature : Mêmes remarques que pour le Renard : l’espèce fait l’objet de destructions régulières, bien plus fréquentes que les données fournies par les piégeurs. Espèce commune et bien représentée sur l’ensemble du département. Depuis 3 ans les dégâts n’ont jamais été justifiés en CDCFS. Effectifs détruits très élevés (> 3 000 individus déclarés par an). Dans cette rubrique les éléments du dossier présenté en CDCFS en Juin 2009 pour demander le retrait de la liste ; retrait refusé 

 

 
Geai des chênes : Garrulus glandarius 515 Geais détruits
Lieux :ensemble du département.

Motifs : Dégâts aux semis, cultures et vergers.

Lot Nature : Depuis 3 ans les dégâts n’ont jamais été justifiés en CDCFS.

Cf. dans cette rubrique les éléments du dossier présenté en CDCFS de Juin 2008 pour demander le retrait de la liste :retrait refusé en 2008 et en 2009 ; en 2009, le représentant de l’ONCFS a pourtant mentionné le peu d’importance des dégâts du geai dans la littérature scientifique existante

 

 

Étourneau sansonnet : Sturnus vulgaris 460 Etourneaux détruits

Lieux :ensemble du département.

Motifs : Risques en matière de santé, sécurité et salubrité publique (déjections dans les zones dortoirs).                                                                                                                             Dommages aux productions fruitières

Lot nature Peu détruit à priori. Difficile à piéger : opinion relevée à l’assemblée générale des piégeurs lotois. Facile à effaroucher, d’après le responsable du zoo de Gramat. Depuis 3 ans les dégâts n’ont jamais été justifiés en CDCFS.)
 

Il faut noter l’absence d’études scientifiques objectives sur la majorité de ces espèces, études visant à établir leur répartition départementale, leurs effectifs, statut…                                                                                                                                                                                                                           Lot Nature regrette le choix de la méthode rudimentaire utilisée au niveau de la CDCFS pour établir cette liste.                                                                              Un examen rapide des documents (tableaux de relevés, cartes) distribués aux participants, simple bilan des opérations de destruction.                                   Aucun renseignement fourni sur des déclarations de dégâts ou leur fréquence.                                                                                                                 Aucune alternative proposée par l’administration à la place de la destruction (effarouchement par exemple : il existe des méthodes particulières, en particulier pour les Corvidés)

Temps réduit pour la prise de parole lorsqu’on désire fournir une information différente.                                                                                                  Lecture de la liste et vote par espèce. Ce qui aboutit alors à une simple reconduction de la liste d’année en année, sans tenir compte des instructions de la circulaire du ministère aux préfets DNP/CFF N°99-1 du 27 Juillet 1999 qui rappelle les principes qui régissent la fixation de la liste pour une année donnée.                         Il est plus que probable que cette méthode usitée à notre échelon départemental va évoluer l’année prochaine, suivant de nouvelles instructions nationales en préparation, vers un muselage efficace des débats ; en effet un changement de réglementation s’annonce après la publication du rapport Lang .                           Ce qui n’empêchera aucunement la complication des problèmes de biodiversité dans notre anthroposystéme hexagonal. L’expansion actuelle des populations du sanglier et du chevreuil est un bon exemple des limites d’une gestion où l’homme s’essaie maladroitement à copier des mécanismes naturels.

Post-criptum

C.D.C.F.S. = Commission Départementale de la Chasse et de la Faune sauvage .

Dans un conseil réuni le 21 Juillet 2009, les administrateurs de Lot Nature ont confirmé leur vif souhait de retrait du geai et de la pie de la liste des nuisibles du Lot.         Devant l’absence de déclaration de dégâts et la non production de ces justificatifs dans le département depuis 3 ans en CDCFS, ils souhaitent une liste de nuisibles en accord avec cette absence de nuisances, et où ne figureraient plus que le Sanglier et des espèces exogénes à savoir Ragondin, Rat Musqué, et Raton Laveur (pour mémoire).          Cet article doit beaucoup dans ses remarques lotoises, à une fiche d’information réalisée par Muriel Dubray, Chargée de mission à Lot nature.                                                   J’y ai rajouté mes observations : participant très minoritaire dans une Commission dominée par un monde de la chasse lui même minoritaire dans une société en voie d’urbanisation qui a bien d’autres préoccupations en ces temps de crise économique masquant une crise écologique mondiale bien plus profonde.

Répondre à cet article