Le milan royal                                   InformationsFaune

 

Le milan royal : un rapace en chute libre (26-08-2009)  

Source de l' Article : http://www.univers-nature.com/

Encore considéré comme une espèce commune il y a vingt ans, le milan royal est aujourd’hui menacé d’extinction en France. Cette dernière accueille pourtant la deuxième population nicheuse en effectifs de ce rapace européen, derrière l’Allemagne. Preuve de ce déclin, une enquête nationale menée en 2008 a, en effet, révélé que le nombre de couples nicheurs était passé d’environ 3000-3900 sur la période 2000-2002 à 2650 en 2008, enregistrant une baisse de 21 % en six ans. Multiples, les causes de cette chute incluent la dégradation de son habitat, notamment liée à la modification des pratiques agricoles, les atteintes volontaires par tirs ou empoisonnements et les collisions.

Photo © LPO

Suite à une première alerte lancée par les associations environnementales face à sa quasi-disparition du Nord-Est de la France, le milan royal avait déjà fait l’objet d’une forte mobilisation dans les années 1990. Sous l’égide du Ministère de l’écologie, un plan de restauration de l’espèce a ainsi été instauré dès 2003. Mais il s’est avéré insuffisant pour enrayer la déperdition du rapace.
Venant aggraver ce bilan pour le moins alarmant, la perspective d’une ré-autorisation en Europe de certains produits dans le secteur agricole, tels que la substance anticoagulante dite bromadiolone utilisée contre les campagnols, pourrait bien signer une nouvelle disparition de l’espèce dans certaines régions. Appelé à statuer sur la légitimité de son utilisation en juillet 2003, le tribunal administratif du Jura avait qualifié la bromadiolone de « toxique non sélectif », « de nature à détruire des espèces de gibier ». En l’absence de précautions d’utilisation, elle présenterait, en outre, un danger pour la santé humaine ainsi que pour les animaux domestiques.

Cécile Cassier